Goshin-jutsu

Qu'on le nomme "Goshin-Jutsu" ou "Goshin-Budo" on parle du même art martial. Disons que, "jutsu" fait davantage référence à une pratique opérative, fonctionnelle, tandis que "budo" désigne l'aspect davantage spéculatif, servant à l'accomplissement de soi, au travers de la voie martiale.

Le Goshin-jutsu selon certains auteurs est l'ancêtre de l'Aïkido.

Sur la photo, une clé de bras (juji-uchi) croisée, typique du Karaté traditionnel et développée en Goshin-jutsu

Travail combinant le Kobudo (armes tradtionnelles anciennes) et le Goshin-Jutsu.

Sur la photo, en 2006, F. Masseix avec K. O'connor, Directeur technique de la Bushi Koryu Jutsu Kyokaï, organisation internationale à vocation de conservation du patrimoine des arts martiaux traditionnels japonais.  

Séminaire national, 2002, Paris

 

Séminaire international, 2006, Paris

Yasuhiro Konishi, fondateur du Shindo Jinen-Ryu, était expert de haut niveau en Ju-Jutsu, Ken-Jutsu et Karaté. Ami intime de Morihei Ueshiba (père de l'Aïkido) il développa son école de Karaté dans l'optique d'une pratique intégrative : étude des Kata classiques, pratique du Kumite et développement de la spontanéité martiale.