L'ambiance au dojo

L'ambiance de travail au sein d'un Dojo est tout autant importante que le niveau technique de ses instructeurs.

 

On peut avoir un enseignant de haut-niveau et une ambiance déplorable ; ceci n'incite pas au travail.

 

Bien au contraire le CKT étaye le fond et la forme du travail technique (l'entrainement, depuis la découverte des techniques jusqu'à leur maitrise) sur des valeurs humaines. 

 

De fait, la qualité de l'esprit, de l'ambiance - ou même peut-on dire de l'atmosphère générale -, toutes ces choses sont d'importance première.

 

La relation de travail (entrainement, découverte des techniques et pratique martiale) impose : respect, confiance, attention, écoute, entraide… 

 

Les plus anciens (Sempaï) démontrent, assistent, participent. Les plus jeunes ou nouveaux arrivants (Kokaï) dans la pratique observent, écoutent, suivent. 

Une partie des licenciés du CKT La Vanaude ; le Karaté traditionnel de 14 à 70 ans
Un Dojo, un club, un groupe et 8 nationalités d'origines différentes
Chacun aide l'autre dans la/sa progression. Le Karaté traditionnel suppose qu'aucune compétition subjective ne soit entretenue entre les pratiquants.
Chacun aide l'autre dans la/sa progression. Le Karaté traditionnel suppose qu'aucune compétition subjective ne soit entretenue entre les pratiquants.
Le travail sérieux n'exclut pas la détente en fin de cours... surtout pour les jeunes !
Le travail sérieux n'exclut pas la détente en fin de cours... surtout pour les jeunes !

Reportage télévision nationale (France2), avril 2018, à propos de Frédéric Masseix